5 techniques à utiliser quand on a oublié un nom

Oublier le nom de quelqu'un c'est toujours un grand moment de solitude

Rien de plus pénalisant lorsqu’on travaille à enrichir son réseau que d’oublier le nom de la personne que l’on vient à croiser inopinément. Nous ne sommes pas tous égaux et nombre d’entre-nous mémorisent mieux les visages que les noms.

C’est même la science qui le dit, une étude de 1971 l’a démontré. Inutile donc de vous sentir coupable. Toutefois, se rappeler le nom de quelqu’un, c’est lui montrer qu’il a de l’importance. Et ça, c’est essentiel pour bâtir son réseau efficacement. Nous sommes tous le centre de notre petit univers, il n’y a donc pas de plus mauvais message à nous transmettre que cet oubli impardonnable… Heureusement, il existe des astuces pour mieux mémoriser les noms. Mais si ce nom vous échappe quand même, tout n’est pas perdu!

Voyons quelques techniques pour vous aider à vous sortir de ces situations sociales particulièrement embarrassantes.

1. Donnez-vous le temps de réfléchir à son nom

Si vous êtes pris de court et qu’en plus vous avez oublié le nom de la personne sur laquelle vous venez de tomber non seulement vous risquez de la froisser, mais en plus, vous ne serez sans doute pas suffisamment à l’aise pour utiliser les autres techniques de ce répertoire. Première chose donc, essayez de vous donner un peu de temps pour vous recentrer et essayer de vous rappeler ce fameux nom. Même si vous n’y parvenez pas, vous pourrez au moins prendre le temps de réfléchir à une technique à utiliser.

Vous êtes au supermarché et une connaissance apparaît à l’autre bout du rayon? Changez de rayon, réfléchissez un peu et retournez vers elle dès que vous êtes prêt! Surtout, ne vous contentez pas de faire mine que vous ne l’avez pas vu… c’est particulièrement grossier comme attitude! Vous allez la croiser dans la rue? Faites mine de vous attarder sur une vitrine. C’est au cours d’un cocktail que la situation se produit? Un petit passage par le buffet devrait vous donner le temps de vous recentrer!

2. Utiliser un surnom passe-partout

Cette technique est particulièrement utile pour les relations hors milieu professionnel. En soirée, chez des amis ou dans un bar, vous reconnaissez quelqu’un mais impossible de vous remémorer son nom? Faites-vous une petite collection de surnom passe-partout : bichon, jeune fille, mamzelle, chef, poteau, etc.

Choisissez ceux qui vous correspondent le mieux et soyez prêt à les utiliser en cas de besoin. Vous génèrerez un sentiment de proximité. Attention par contre, cette technique est à proscrire dans les milieux professionnels formels. Il n’est pas toujours approprié d’appeler le directeur RH bichon…

3. Pour les relations professionnelles

Pour les relations professionnelles, il existe une autre technique particulièrement efficace et simple à mettre en œuvre. Demandez simplement à votre interlocuteur de vous donner sa carte professionnelle: « Est-ce que vous pouvez me donner votre carte? » S’il vous dit : « Mais je vous l’ai déjà donnée! » Répondez-lui simplement que vous l’avez perdue.

Mais que faire s’il n’a pas de carte professionnelle à vous donner?

4. Technique fonctionnant dans toutes les situations

Pas de carte professionnelle pouvant vous aider, impossible de donner un petit nom à votre interlocuteur? Demandez-lui simplement de vous rappeler son nom: « Pouvez-vous me rappeler votre nom? ». La plupart des gens vont répondre en vous donnant leur prénom: « C’est Bertrand voyons! » Répondez alors avec un petit rire et un gentil sourire: « Mais non, je voulais dire votre nom de famille! » S’il répond en vous donnant son prénom et son nom, dites-lui simplement que vous n’aviez pas mémoriser son nom de famille.

La plupart des gens comprendront bien plus facilement que l’on n’ai pas mémorisé leur nom de famille. Ils acceptent beaucoup moins qu’on ait oublié leur prénom.

5. Quand on vous demande de faire les présentations

Et si cette personne dont vous avez complètement oublié le nom vous demande de faire les présentations avant même que vous n’ayez pu utiliser l’une des techniques précédentes? Situation délicate s’il en est qui vous place au pied du mur. Vous allez être dans l’obligation de révéler votre incurie, non? Non!

Vous n’êtes pas obligé de faire les présentations en donnant le nom de chaque personne. Il s’agit de la manière la plus formelle de le faire mais elle n’est pas obligatoire. Désignez la personne que l’interlocuteur dont vous ignorez le nom vous à demandé de lui présenté et dites simplement: « Je te présente Bernard, on travaille ensemble / un ami de longue date / le mari de ma sœur, [rayez la mention inutile]. » L’important c’est de vous arrêter là. Il y a de grande chance pour que la personne dont le nom vous échappe s’avance alors pour serrer la main de Bernard en disant: « Enchanté Bernard, moi c’est Bertrand. » Et c’est gagné, vous avez fait les présentations ET vous avez récupéré le nom qui vous manquez.

Bonus: Comment dire à quelqu’un qu’on a oublié son nom?

Malgré ces techniques, il arrivera toujours des moments où vous n’aurez d’autres choix que d’avouer à la personne que vous avez oublié son nom. Tout d’abord, ne laissez pas traîner les choses. Rien de pire que de passer la soirée avec quelqu’un pour se rendre compte quelques heures après l’avoir revu qu’il ne se souvient même pas de notre prénom. Si aucune de ces techniques ne fonctionnent, prenez les devant et avouez rapidement que vous avez oublié ce fameux prénom.

Plutôt que de dire: « J’ai oublié votre nom, pouvez-vous me le rappeler? » Préférez cette formulation: « Je suis navré mais j’ai bien peur que votre nom m’ait échappé. » La différence est subtile mais vous avez exprimé des regrets pour cet oubli et cette considération là compensera le manque de considération représenté par l’oubli en lui-même.

 

Merci à mes amis et collègues qui m’ont fait part de leurs techniques respectives pour que je puisse les compiler et rédiger ce petit article.

Et vous, laquelle de ces techniques allez-vous utiliser? Vous en avez d’autres à proposer? Les commentaires sont là pour ça!

Julien

Julien

Diplômé de sociologie, rompu à la relation client, ancien dirigeant de start-up, je conseille aujourd'hui les entrepreneur-se-s dans leurs choix stratégiques.
Julien

Quelque chose à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*