Comment faire un CV sans rien à mettre dedans?

Pour être embauché il me faut de l'expérience, pour avoir de l'expérience il faut qu'on m'embauche

Il existe quelques petits trucs que vous pouvez utiliser pour améliorer votre CV, peu importe ce que vous avez fait – ou n’avez pas fait en l’occurrence. Si vous vous inquiétez de l’absence de référence – ou de l’existence de références qui pourraient se retourner contre vous – le guide du débrouillard peut vous donner un coup de main. Allez, transformons ce CV d’un quart de page en quelque chose qui vous aidera à trouver un job.

Commencez par des listes, pas un CV

On ne se contente pas de faire la liste de ses diplômes !Reprenons du début et laissons de côté le format classique du CV dans un premier temps. Nous y reviendrons plus tard, mais dans l’immédiat, faites juste une liste de vos compétences, de vos talents, de vos réussites et de ce que vous avez accompli. Ne vous préoccupez pas d’organiser ces informations sous la forme d’un CV, vous pourrez le faire plus tard. Commencez par réfléchir à tous les projets que vous avez menés à terme, qu’ils soient petits ou grands. Même de petits succès peuvent vous permettre de vous distinguer dans une pile de CV si vous en êtes au début de votre carrière. N’ayez donc pas peur de vous jetez quelques fleurs ! Si vous postulez à votre premier emploi ou que vous cherchez un stage, la rédaction d’une thèse pertinente ou un projet universitaire marquant devrait impérativement être sur cette liste. Si vous envisagez une reconversion professionnelle, pensez à tout ce que vous avez pu accomplir lors de vos précédents boulots qui vous permette de mettre en avant des compétences générales. Conduite de projet, respect des délais, direction d’équipe sont autant de compétences clés à valoriser. Même une expérience de documentation de code source ne devrait pas être mise de coté.

Ne soyez pas timide au moment de rédiger cette liste! Vous pourrez toujours y faire du tri plus tard. Chacun de vos CV est unique, dédié à l’emploi et l’employeur visé. Vous pourrez facilement piocher dans cette liste pour ne conserver que les expériences en adéquation avec le job visé.

Mettez en avant TOUTES vos expériences

Si les seules expériences de votre CV sont professionnelles, pas d’inquiétude à avoir, tant qu’elles suffisent pour l’emploi souhaité. Cependant, ne laissez pas de côté les expériences extra-professionnelles. Ce n’est pas parce qu’elles n’ont pas eu lieu dans le cadre professionnel qu’elles n’ont pas d’importance. Ne soyez pas inquiet à l’idée de montrer tout ce que vous avez fait en dehors d’un job rémunéré. D’une part, cela permet au recruteur de se faire une meilleure idée de qui vous êtes. D’autre part, ce sont souvent ces expériences personnelles qui vous permettront de vous démarquer des autres CV. En tout cas, tant que les informations en question sont utiles et à jour.

Par exemple, le bénévolat est un bon moyen d’apprendre de nouvelles compétences. Il permet également de montrer à votre futur employeur que vous êtes capable d’apprendre par vous-même, que vous avez des projets personnels et la volonté de les mener à bien. Idem si vos expériences bénévoles ou vos projets universitaires mettent en avant votre capacité à conduire de gros projets ou à mener des recherches efficaces – tout du moins si ces deux compétences sont attendues dans le job auquel vous postulez. Si votre bénévolat s’est transformer en grande réussite, notez-le aussi! Donnez des informations factuelles : le nombre de maisons construites grâce aux chantiers de volontaires ou l’adresse du site de l’association de quartier dont vous avez fait l’identité visuelle.

Obtenez de bonnes références (et vérifiez les plus anciennes)

Les personnes vers lesquelles vous aiguillez un nouvel employeur pour contrôler vos expériences doivent être capables de parler de vos qualités, tant professionnelles que personnelles. Elles ne devraient jamais dire du mal de vous (dans la plupart des cas elles seront simplement honnêtes). Si c’est tout de même le cas, vous devez trouver de meilleures références. Vous devriez également vous assurer qu’elles sauront rester discrètes sur votre recherche d’emploi (si vous voulez en garder la primeur de l’annonce à votre chef…).

Pour aller plus loin, essayez de construire une bonne base de contacts que vous pourrez soumettre à votre futur employeur. Tous ne sont pas nécessairement d’anciens chefs. Les professeurs qui connaissent votre travail, les formateurs pouvant parler de votre conscience professionnelle, les collègues précédents, même vos meilleurs amis peuvent tous être d’excellents contacts à transmettre. Attention, vous devez avoir maintenu un contact avec ces gens, ils doivent faire parti de votre réseau (notamment professionnel). Rien de pire qu’un appel d’un employeur à propos d’un type ou d’une nana dont on a pas entendu parler depuis des lustres. Vous réagiriez comment? Il existe de nombreux outils pouvant vous aider à gérer ce réseau professionnel, utilisez-les.

Ne le faites pas plus long que nécessaire

Pour finir, un des pièges à éviter quand vous commencez avec un CV très court… c’est de le remplir d’informations inutiles. Vous avez maintenant votre liste de succès, d’accomplissements, d’expériences significatives, etc. – limitez-vous à ça et commencez à travailler le tout sous la forme plus classique d’un CV. Ne cherchez pas forcément à utiliser toute une page simplement parce que “c’est comme ça qu’on fait”, ne cherchez pas non plus à faire du remplissage en allant jusqu’à détailler les sports pratiqués aux collèges ou raconter votre expérience d’acteur à la fête de fin d’année du CP. Si ces informations sont nécessaires, on vous les demandera…5 CV 5 entretiens

Cela peut paraître contradictoire de vous suggérer la brièveté alors que votre principal problème est justement que vous n’avez pas assez d’informations pour remplir un CV… pourtant c’est important. Être concis et pertinent est plus important que de sauter quinze lignes ou d’inclure des informations qui n’ont rien à faire là. Amusez-vous avec quelques outils de construction de CV pour trouver une mise en page qui vous convienne.

Tenez-vous en à ce qui est pertinent, assurez-vous que le CV est agréable à regarder et faites preuve de concision. Vous aurez ainsi un CV qui se remarquera dans la pile!

Cette débrouillardise a été testée, traduite et adaptée par votre guide préféré qui l’a dénichée sur LifeHacker.

Julien

Julien

Diplômé de sociologie, rompu à la relation client, ancien dirigeant de start-up, je conseille aujourd'hui les entrepreneur-se-s dans leurs choix stratégiques.
Julien

Quelque chose à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*