Google au maximum de ses capacités

Obtenir le maximum de votre moteur de recherche préféré

Nous utilisons tous Google quotidiennement. Le moteur de recherche est devenu un incontournable de nos vies numériques. Pourtant, il y a fort à parier que vous ne l’utilisez qu’à la moitié de ses capacités. Voyons comment le débrouillard peut vous aider à l’amener au maximum de son potentiel.

Google est le moteur de recherche le plus utilisé au monde. En Europe, il totalise à lui seul plus de 90% des recherches effectuées par les internautes. Nous le connaissons tous et nous avons tous appris à compter sur lui pour trouver ce que l’on cherche sur la toile, pour répondre à nos questions techniques mais aussi nos questions existentielles. Devant un tel engouement, il est difficile de croire que nous ignorons comment nous en servir au maximum de ses capacités. Toutefois, après avoir lu cet article, vous reconsidèrerez peut-être cette question… et la manière dont vous utiliserez Google à l’avenir.

Le boulot de Google

Nous le connaissons tous: nous donner accès aux sites les plus pertinents en fonction d’une requête que nous lui avons envoyé. Vous lui dites « chatons » et il va vous donner une liste (longue comme le bras !) de sites parlant de chatons. Si vous passez sur l’onglet image du moteur de recherche, vous trouverez une collection proprement incroyable d’images de chatons… Voilà, c’est son boulot et il le fait plutôt bien, d’où son succès.

Mais Google sait faire bien plus que ça!

Les opérateurs de recherche les plus courants

Il est possible d’ajouter certains signes dans votre requête afin d’obtenir plus d’informations ou des informations plus précises.

Les guillemets : ‘mots clés’

Il s’agit d’un des opérateurs les plus connus, il permet d’indiquer à Google de rechercher des pages proposant des résultats correspondant exactement à la séquence de mots clés que vous avez entrée. Il exclura donc des résultats toutes les pages ne contenant qu’un seul des mots clés entrés ou celles contenant les mots clés mais dans le désordre ou disjoints. Cet opérateur est très utile pour retrouver la page d’origine d’une citation ou des paroles de chanson par exemple.

Le OR : mots OR clés

A l’inverse l’opérateur OR (obligatoirement en majuscule!) permet de faire ressortir dans les résultats toutes les pages contenant l’un ou l’autre des mots clés entrés plutôt que l’un et l’autre.

Le moins : mots clés-référencement

L’utilisation du signe moins, « – » , accolé à l’un de vos mots clés, indique à Google qu’il doit exclure des résultats toutes les pages contenant ce mot clé spécifique. Très pratique si vous souhaitez affiner votre recherche et que les résultats pertinents sont noyés par des pages n’ayant aucun rapport.

L’étoile : Au clair de la *

L’étoile est à utiliser lorsque que vous recherchez un mot que vous avez oublié. Insérez-la dans une phrase ou vous savez pouvoir trouver ce mot… et magie de la technologie, Google vous proposera les solutions les plus pertinentes à cette désagréable disparition de vocabulaire.

Googler like a boss !Méthodologie de recherche avancée

Lorsque l’on recherche une information précise, règlementaire par exemple, et qu’il est très important de s’assurer de la fiabilité du résultat, il existe une technique facilement utilisable. Idem si vous avez besoin d’étendre votre champ d’étude et que vous ne savez pas par où commencer.

Limiter sa recherche à un seul site ou domaine : site:*.gouv.fr

Utiliser l’opérateur « site:urlchoisie.com » indique à Google que vous souhaitez exclure tous les résultats n’appartenant pas au site « urlchoisie.com ». L’utilisation de l’étoile permet de préciser que le moteur de recherche doit proposer toutes les pages appartenant au domaine « .gouv.fr ». Vous auriez pu affiner en précisant « site:travail-emploi.gouv.fr » par exemple si votre recherche ne doit porter que sur le site du ministère du Travail.

Limiter sa recherche dans le temps : from:jj/mm/aaaa hh:mm to:jj/mm/aaaa hh:mm

Les opérateurs « from: » et « to: » permettent de forcer des résultats dont la date de publication est comprise entre la date indiquée après « from: » et celle indiquée après « to: ». Vous n’êtes évidemment pas obligé de préciser une date et une heure précise, une année peu suffire. Très pratique quand vous souhaitez vous assurer d’avoir des résultats particulièrement récents ou au contraire retrouver des pages publiées il y a quelques années. A noter que l’opérateur « from: » peut-être utilisé seul, les résultats seront alors compris entre la date indiquée et aujourd’hui.

Chercher des sites traitant d’un sujet similaire : related:lemonde.fr

Cet opérateur vous permet de découvrir de nouveaux sites traitant d’un sujet similaire à un site que vous connaissez déjà. Ajoutez simplement l’adresse du site après l’opérateur « related: » et Google vous proposera un éventail de sites similaires. Très pratique pour rechercher de nouvelles sources d’informations!

Chercher des thèses universitaires : scholar.google.fr

Il s’agit d’un site à part entière qui vous permet d’effectuer votre recherche parmi d’innombrables thèses produites par les universitaires. Enjoy!

Les opérateurs qui vous feront vous sentir dans la peau d’un hackeur

Certains opérateurs permettent d’aller encore plus loin dans vos recherches, voir d’atteindre des ressources normalement difficilement accessibles.

Limiter vos résultats à un type de fichier particulier : filetype:pdf

L’opérateur « filetype: » permet de demander à Google de ne faire ressortir que les résultats correspondant au type de fichier recherché. Le plus courant est d’utiliser « filetype:pdf » pour ne faire ressortir que les adresses menant à un fichier .pdf mais vous pouvez l’utiliser avec n’importe quelle extension (.mp3 par exemple). Très utile quand vous cherchez une version en ligne d’un document officiel ou des résultats d’études. Combiné avec l’opérateur « site: », il permet parfois d’accéder à des ressources que les propriétaires du site préfèreraient ne pas vous fournir aussi facilement…

Outrepasser le proxy de votre employeur : cache:surtoutpasdupron.com

L’opérateur « cache: » permet de rechercher une version en cache d’une page de site web. Autrement dit, une sauvegarde effectuée par les serveurs de Google. Cet opérateur peut-être utilisé pour accéder à des sites normalement bloqués par le proxy de votre employeur car les sauvegardes se trouvent sur les serveurs de Google. Et si votre employeur bloque Google? Il faudra aller chercher d’autres techniques. Attention, cette solution n’est pas magique, il s’agit d’une sauvegarde effectuée par Google, inutile d’espérer accéder au dernier article publié sur votre guide préféré ou discuter avec vos amis sur votre réseau social favori.

 

Voilà pour les quelques astuces qui vous permettront d’aller plus loin dans vos recherches avec Google. N’oubliez pas que vous pouvez combiner à loisir ces différents opérateurs. Par exemple, « -site: » vous permettra d’éliminer toutes les pages issues d’un site en particulier de vos résultats.

Cet article ne prétend pas être exhaustif sur le sujet, il existe d’autres opérateurs mais vous avez déjà largement de quoi faire et profiter bien mieux des possibilités offertes par Google!

Et vous, vous connaissez d’autres opérateurs utiles? Lequel allez-vous essayer dès aujourd’hui?

Julien

Julien

Diplômé de sociologie, rompu à la relation client, ancien dirigeant de start-up, je conseille aujourd'hui les entrepreneur-se-s dans leurs choix stratégiques.
Julien

Quelque chose à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*