Pomodoro: Comment être plus productif grâce à une tomate?

La technique pomodoro n'est pas un art martial... mais ça pourrait!

La technique Pomodoro, on finit toujours par en entendre parler dès qu’on commence à s’intéresser à la productivité. Cette technique – d’une simplicité affolante – est aussi diablement efficace!

La productivité, autrement dit l’optimisation de mon temps, fait partie de mes préoccupations quotidiennes. Comment rester concentré sur une tâche en cours sans se disperser? Comment se ménager des pauses pour garder son esprit affuté? Comment se motiver efficacement à accomplir un travail qui ne nous emballe pas toujours? J’ai longtemps cherché des méthodes efficaces pour améliorer ma productivité. Malheureusement, malgré des recherches approfondies, j’ai souvent été déçu. La plupart des méthodes que j’ai essayées était plus chronophages et contraignantes qu’une réelle aide dans mon travail, mais j’ai changé d’avis!

Voyons comment la technique Pomodoro pourrait vous aussi vous aider à travailler plus efficacement, le guide du débrouillard est là pour ça!

Pomodoro, qu’est-ce que c’est?

La technique Pomodoro ® est une marque déposée par Francesco Cirillo, son inventeur. Il s’agit d’une méthode pour améliorer sa productivité qu’il a peaufinée à la fin des années 80.

L’idée principale est d’utiliser une méthode de travail compatible avec le développement AGILE. Il lui fallait donc un système se basant lui aussi sur le cycle itératif: des phases courtes amenant à une finalisation rapide sur laquelle on reviendra si nécessaire.

Francesco Cirillo s’est donc proposé de diviser ses journées en séquences de travail intensives de 25 minutes consacrées à une seule tâche séparées par de courtes pauses de 5 minutes. Toutes les 4 séquences, une pause plus longue de 15 ou 20 minutes est toujours planifiée.

Le travail en intervalles

Ces temps n’ont pas été choisi au hasard, 25 minutes correspond à notre durée de concentration maximale, après quoi nous avons tendance à décrocher. Pourtant, 5 petites minutes de pause nous permettent de facilement nous ressourcer avant de nous remettre au travail. Cette méthode vous permet donc d’assurer 100 minutes de travail intensif sur 2h. 100 minutes pendant lesquelles vous serez bien plus productif que si vous vous contraigniez à travailler 2h sans interruption. Votre cerveau a besoin de pause pour fonctionner à son plein potentiel!

Un point très important, peut-être même le coeur de cette technique Pomodoro, vos séquences doivent être minutées et vous devez pouvoir suivre le décompte du temps facilement, sans perdre votre concentration. Psychologiquement, l’existence de ce minuteur va vous pousser à agir, à avancer et stimuler votre capacité de travail.

Toujours dans la même veine, cette méthode permet de faire passer la recherche de gratification psychologique normalement issue de l’accomplissement d’une tâche vers le respect des séquences et le nombre de séquences accomplies dans une journée. Ce point est très important, un vrai remède pour vous pousser à agir quel que soit l’attrait que vous ayez pour les tâches qui vous attendent!

Ces séquences de travail portent le nom de pomodori, savez-vous pourquoi?

Pourquoi ce nom de Pomodoro?

Cette technique s’appelle Pomodoro, parce que Francesco Cirillo, lorsqu’il était étudiant, utilisait un minuteur de cuisine ayant la forme d’une tomate. Pomodoro signifie « tomate » en italien. Les séquences sont donc tout naturellement devenues des pomodori (« tomates » au pluriel).

Pomodoro: les applications

La technique Pomodoro fonctionne particulièrement bien si l’on automatise la gestion du timer. J’ai cherché de nombreuses solutions différentes. Utiliser directement un minuteur de cuisine était exclu, le « tic-tac » permanent m’insupporte au plus haut point. Je me suis donc retourné tout naturellement vers des applications pour gérer cette fonction.

J’ai pu tester de nombreuses applications, sur mon smartphone, dans mes navigateurs et directement sur mon poste de travail. Ce que je vous livre dans cet article, ce sont les applications que j’ai préférées sur ces différentes plateformes. L’offre est pléthorique et n’espérait pas trouver ici un comparatif exhaustif, juste mes choix et leurs raisons.

Pomodoro sur votre smartphone Android

Vous trouverez sans problème des dizaines d’applications de Pomodoro sur Google Play. Celle qui a le plus retenu mon attention reste Brain Focus.

Les plus:

  • L’interface utilisateur épurée est très agréable à utiliser.
  • Les paramètres sont nombreux et permettent de personnaliser son utilisation (durée des sessions de travail, durée des pauses, nombres de pomodori avant une longue pause, etc.).
  • Le suivi du Pomodoro même si l’écran est verrouillé et dans la zone de notification est également très pratique.
  • Une fois lancée, l’application s’occupe de tout, il ne vous reste plus qu’à travailler!

Les moins:

  • La version gratuite de l’application affiche une publicité assez désagréable sur l’interface principale. Seule solution pour ne pas l’afficher, couper la connexion du téléphone au réseau.

Pomodoro dans votre navigateur

Mon navigateur principal est Firefox, j’ai donc tout naturellement songé à utiliser un module (j’en suis friand!). Malheureusement, aucun de ceux que j’ai pu essayer n’a réussi à me convaincre. Qu’il s’agisse d’un manque de paramétrage ou de l’absence d’alertes audibles (ou tout simplement clairement visibles dans certains cas!), j’ai fini par abandonner cette idée.

Je me suis alors tourné vers les sites proposant ce type de solution. Le minuteur pomodoro du site minuteur-en-ligne.fr a répondu présent de manière fort convaincante!

Les plus:

  • La possibilité de programmer sa séquence très précisément avant de la lancer.
  • L’affichage du temps dans la barre d’onglet qui permet de vérifier d’un coup d’œil la position du décompte.

Les moins:

  • Le décompte n’est pas visible lorsque l’onglet est épinglé dans le navigateur… c’est bien dommage car c’est justement le type de site qu’on épinglerait bien!
  • Bien qu’on puisse régler la durée de la sonnerie d’alerte, on ne peut rien faire pour son volume… Si comme moi vous aimez avoir un petit fond musicale pendant que vous travaillez oubliez cette application, jamais vous ne l’entendrez vous avertir de la fin d’une session. Le volume de l’alerte est bien trop faible.

Bien que ce dernier défaut élimine ce beau prétendant de ma liste pour le poste fixe de mon bureau, je pense l’utiliser sur mon portable, j’écoute rarement de la musique en déplacement et la possibilité de programmer finement une longue séquence est un énorme avantage.

Pomodoro sur votre poste fixe

J’ai donc fini par chercher une solution à installer directement sur mon système d’exploitation (Windows – nul n’est parfait…). J’ai testé plusieurs logiciels, je voulais quelque chose d’Open Source, de léger et qui se gère uniquement depuis le systray (vos pomodori seront plus efficaces si vous pouvez jeter facilement un œil sur le décompte en cours).

Après plusieurs essais, mon choix c’est porté sur Tomighty, ce petit soft sous Licence Apache 2.0 (donc libre!) réalisé par José Campos est juste ce qu’il me fallait. Il tourne sous Windows et MacOs et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il fait le boulot!

Les plus:

  • L’icône s’ajoute tout simplement à votre systray (à côté de l’horloge) et affiche le décompte. En plus la couleur varie, rouge pour les pomodori, verte pour les pauses. La visibilité du décompte est vraiment au rendez-vous.
  • Les alertes sont parfaitement audibles et vous pouvez choisir vos propres sons!
  • Le petit plus qui marche vraiment bien, lors de la fin d’un pomodori ou d’une pause, l’application devient active à la place de la fenêtre que vous utilisiez ce qui fonctionne très bien pour vous interrompre!
  • Comme nombre de logiciel dédié à la technique Pomodoro, vous pouvez configurer la durée de vos pomodori et de vos pauses.

L’utilisation d’autres solutions m’a rendu exigeant. Même si à mon sens, l’application Tomighty ne souffre pas vraiment de défaut, certains points pourraient être améliorés.

Les fonctionnalités pour rendre Tomighty parfait:

  • La possibilité de programmer une succession de pomodori et de pauses comme le permet le site du minuteur pomodoro. A l’heure actuelle le soft ne permet qu’un enchaînement de 4 pomodori.
  • Le choix entre un enchaînement manuel et un enchaînement automatique. L’enchaînement est actuellement uniquement manuel, vous devez cliquer pour lancer le pomodori suivant.
  • L’ajout d’une option de configuration permettant de l’ajouter facilement au démarrage automatique de l’OS serait également un vrai plus.
  • Et pour finir, à quand un portage sous Linux?

 

A vous! Vous connaissiez cette technique? Vous allez l’essayer? Vous en avez d’autres à me conseiller? Vous voulez partager votre application Pomodoro favorite sous Linux ou iPhone? Les commentaires sont là pour ça!

Julien

Julien

Diplômé de sociologie, rompu à la relation client, ancien dirigeant de start-up, je conseille aujourd'hui les entrepreneur-se-s dans leurs choix stratégiques.
Julien

Quelque chose à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*