3 erreurs à éviter quand on est freelance

La liberté c'est bien mais des clients c'est mieux !

En tant qu’indépendant, vous n’avez aucune visibilité au-delà des contrats en cours. Votre totale liberté - comparée à quelqu’un travaillant dans un bureau - signifie que vous pouvez décider chaque jour de ce sur quoi portent vos efforts.  Cela veut aussi dire que vous êtes responsable de ce qui vous attend. Votre challenge est de réussir à planifier le futur sans savoir ce que vous réserve chaque détour du sentier. Un freelance doit être capable de suivre au plus près la santé de son activité professionnelle. Le succès à long terme repose sur votre capacité à anticiper ce qui va suivre et à savoir quand l’argent va rentrer. Être capable d’assurer le succès à long terme en maîtrisant vos buts à court-terme.

Vous pouvez réaliser cette conjugaison en gérant votre emploi du temps au plus juste, en limitant les projets n’apportant pas de bénéfices certains et en affrontant votre peur de l’échec.

Ne laissez pas votre carnet de commande se vider

Un emploi du temps vide devient rapidement la première préoccupation de quiconque à décider de prendre en main son propre temps de travail. Quelques personnes croient peut-être qu’un indépendant ne vit que dans l’instant, voyant les projets se succéder sans penser au lendemain. En réalité, une grande partie du temps de travail d’un indépendant est consacré aux tâches administratives. Ce qui inclut éliminer l’incertitude et favoriser les opportunité, ou encore gérer le développement de projet, définir des budgets, échanger avec des confrères, séduire de nouveaux clients, etc. - la liste des tâches n’étant pas directement liées à la production semblent infinie. Il est naïf de penser qu’on peut assumer toutes ces responsabilités sans se planter à certains moments ou en ressortir stressé.

Gérer au mieux son emploi du temps est indispensable quand on est freelance. S’assurer qu’il comporte de nombreuses tâches directement rémunératrices - qu’elles le soient pour vos clients ou pour votre propre compte - vous aide à vous concentrer sur votre productivité à court-terme. Demeurer occupé signifie être concentré, ce qui vous permet de garder l’envie de relever de nouveaux défis quand ils se présentent. Attendre des autres qu’ils décident à quel point vous allez être occupé génère des pertes de temps imprévisibles alors que votre carrière d’indépendant nécessite que vous éliminiez un maximum d’inconnues.

Les bonnes intentions coûtent cher

De nouveaux clients ? Oui, mais des clients qui payent !

Il est très agréable de pouvoir collaborer avec d’autres professionnels que vous respectez sur des projets passionnants - tellement, en fait, qu’on peut en oublier de discuter de choses aussi triviales qu’une rémunération. Vous ne disposez pas d’une source de revenus garantie, vous devez donc être capable de fixer une limite entre ce qui est de l’ordre d’un retour acceptable en terme de rémunération et le temps requis pour la réalisation - et cela inclut les faveurs faites aux amis et à la famille.

Travailler pour des bénéfices incertains - quels qu’ils soient - introduit de l’incertitude dans vos revenus, ce qui signifie un risque pour la continuité de votre carrière. Les bonnes intentions ne paient pas les factures! Vous n’avez pas, pour autant, à éliminer toute forme de travail gratuit. La clé est de limiter le temps alloués à ce type de projet et de réfléchir à des compensations autre que monétaire. Réfléchissez à d’autres manières de rétribuer le travail que vous faites pour eux, en leur demandant de vous rendre un service en échange par exemple. S’ils possèdent des compétences que vous n’avez pas mais dont vous avez besoin (ex: web design, photographie, rédaction, etc.) ou qu’ils ont un réseau auprès de clients potentiels, alors travailler “gratuitement” peut se révéler intéressant.

Affrontez votre peur de l’échec

La peur de l’échec est très mauvaise conseillère, tout spécialement quand elle est liée à la réussite d’une carrière d’indépendant. La peur vous pousse à vous inquiéter des conséquences à long terme alors que vous devriez vous concentrer sur ici et maintenant. Il est fréquent de s’inquiéter des répercussions des occasions professionnelles manquées mais tant que vous n’êtes pas capable de voir l’avenir, vous ne pouvez que les évaluez telles qu’elles apparaissent aujourd’hui. Ayez confiance en votre capacité à évaluer si un projet ou un client potentiel s’inscrit dans votre stratégie globale et répond à vos besoins immédiats. Si le moment ne vous paraît pas opportun, alors ce n’est pas une bonne opportunité! Vous devez avoir confiance dans le potentiel qu’ont les portes de s’ouvrir plutôt que de craindre qu’elles ne se claquent à votre nez. En abordant le futur avec un état d’esprit positif, vous pourrez vous concentrer sur les questions urgentes de votre vie professionnelle. La viabilité à long terme d’une carrière d’indépendant se fonde sur l’obtention de petites victoires quotidiennes. Vous avez le pouvoir de décider de chacun de vos objectifs à court terme - il s’agit simplement de décider de ce qui importe le plus pour votre carrière à l’instant présent.

 

Personnellement, j'ai appris les conséquences de certaines de ces erreurs à la dure. Et vous, y a-t-il des choses que vous devriez corriger ?

 

Cette débrouillardise a été testée, traduite et adaptée par votre guide préféré qui l’a dénichée sur Explore Create Repeat.

Soyez la première la personne à nous dire ce que vous en pensez !

Donnez votre avis





Vous avez aimé cet article?

Inscrivez-vous à la newsletter du Débrouillard pour rester au fait des dernières astuces du monde du travail.

Soutenez la débrouillardise sur les réseaux sociaux!