Artisans micro-entrepreneurs, l'état vous arnaque !

Dans mon métier je passe souvent beaucoup de temps à expliquer que le micro-entrepreneuriat c'est bien, mais qu'il y a aussi des pièges. Et c'est particulièrement vrai pour les artisans micro-entrepreneurs ! On va voir ici un de ces pièges en particulier et pourquoi il me fait hurler.

Payer ses cotisations en pourcentage de son chiffre d'affaires

De prime abord, on peut penser que payer en pourcentage de son CA c'est un sacré avantage. Et c'est vrai ! Pas de CA, pas de cotisations ! C'est ce qui fait que le micro-entrepreneuriat est vraiment un système excellent pour tester une entreprise. Ça l'est aussi pour avoir une petite activité indépendante en parallèle de son emploi.

Mais cet avantage se révèle aussi un piège pernicieux, tout particulièrement pour les artisans mais c'est aussi valable pour les commerçants. En effet, les cotisations étant calculées sur le chiffre d'affaires, tout le monde paye la même chose (au sein des grands secteurs d'activités). Un commerçant payera les mêmes cotisations sociales qu'un autre commerçant à chiffre d'affaires équivalent. Vous allez me dire : Quel est le problème ? C'est plutôt juste, non ?

Juste ? Non ! En fonction du produit vendu quand vous êtes commerçant, la marge n'est pas du tout la même. La marge c'est la différence entre le prix de vente de la marchandise et son prix d'achat. Si vous achetez un bien 50€ et que vous le revendez 100€, vous avez réalisé 50€ de marge (on parlera d'un taux de marge de 50%). Et bien, quelle que soit le taux de marge de notre commerçant, il paiera les mêmes cotisations sociales que son voisin. Même si ce dernier a un taux de marge deux fois supérieur ! Du coup, à l'arrivé, leur revenu net ne sera absolument pas identique... alors qu'ils auront payés autant de cotisations sociales et que l'état considèrera qu'ils ont - aussi ! - le même revenu imposable.

Bon, vous me direz qu'il suffit à ce commerçant de réfléchir a un produit qui lui assure un taux de marge suffisant. Et vous avez raison, c'est ce genre de calcul qu'il est indispensable de faire avant de se lancer.

Pour les artisans par contre, le problème est un peu plus complexe.

Artisans et libéraux, c'est le même taux !

Et oui ! Quelle que soit la marge brute de l'artisan micro-entrepreneur, il payera les mêmes cotisations sociales à CA équivalent qu'un micro-entrepreneur libéral. Tous deux ont un taux de 22,30% (formation professionnelle comprise).

Prenons l'exemple d'une activité libérale, soit 22,3% de cotisation sociale sur le CA. Sur 1000€ de CA, elle va payer 223€ de cotisations sociales. Pour réaliser 1000€ de CA, elle va utiliser son ordinateur et faire quelques rendez-vous avec son client. Comptons large, sur ces 1000€ de CA, elle va avoir un résultat d'environ 700€.

Prenons maintenant une artisan. Pour réaliser 1000€ de CA, elle a du acheter de la matière première (soyons fou et réduisons la dépense, disons uniquement 100€ de matière première - dans la réalité c'est souvent plus), elle a du se rendre sur un ou plusieurs marchés (souvent plusieurs) et donc payer des frais de déplacement et des frais de placier (pareil soyons fou et disons seulement 50€ et que le CA a été fait sur une seule matinée de marché de 5h + 1h de trajet pendant lesquelles elle ne peut pas produire). Elle va elle aussi payer 22,3% de cotisations sociales, soit les mêmes 223€ que la profession libérale. Une fois ses cotisations et ses charges payées, il lui reste donc 1000€ - 223€ - 100€ - 50€ = 627€ soit presque 100€ de moins.

Allons plus loin et tenons compte du temps passé. En production, mettons qu'elles ont toutes deux passé le même temps (environ 20h de travail pour générer une marchandise d'une valeur de 1000€). À l'artisan, il faut encore lui rajouter ses 6h de temps de vente sur le marché, tandis que pour la profession libérale c'est 20h au total.

Au final, pour 1000€ de CA en libéral on obtient 35€ de l'heure. Quant à l'artisan, pour ces mêmes 1000€ de CA, elle n'aura gagné que 24€ de l'heure de travail. Elles ont pourtant toutes deux payé les mêmes cotisations sociales et l'état les imposera sur leurs revenus au même niveau !

Artisans micro-entrepreneurs, mobilisez-vous et exigez la diminution de votre taux

Les micro-entrepreneurs artisans se font arnaquer par l'état ! Il n'y a pas d'autres mots. Alors que leur marge ne pourra jamais être de 100% contrairement à celle des libéraux ils payent le même taux de cotisations sociales, c'est complètement déséquilibré ! Et n'oubliez pas que mon calcul ne tient même pas compte des taxes de chambre qui viennent s'ajouter au taux des artisans. Les libéraux sont inscrit à l'URSSAF et n'ont pas ces taxes de chambre à payer !

Micro-entrepreneurs artisans, vous devriez vraiment vous mobiliser pour que votre taux de cotisation soit réduit par rapport aux libéraux !

Qu'en pensez-vous ? Aviez-vous déjà fait le calcul ?

Soyez la première la personne à nous dire ce que vous en pensez !

Donnez votre avis





Vous avez aimé cet article?

Inscrivez-vous à la newsletter du Débrouillard pour rester au fait des dernières astuces du monde du travail.

Soutenez la débrouillardise sur les réseaux sociaux!